Comment profiter pleinement des vacances ?

Et si ça n’avait rien à voir avec le moment ou le lieu où vous vous trouvez ?

Et si, au contraire, la qualité de votre voyage dépendait d’un voyage… intérieur ?

1. Introduction

Bonjour ! Vous êtes sur Anglaisance, épisode n°140. Aujourd’hui, nous allons parler de 6 bienfaits des vacances.

2. Préambule – L’idée de la semaine

Si vous ne devez retenir qu’une seule idée cette semaine, ce serait celle que les vacances sont nécessaires à notre équilibre, certes. Mais les bonnes émotions aussi. Et pour ressentir des émotions qui nous aident à profiter de nos vacances, pas forcément besoin de partir ni même d’être en vacances : tout se passe, comme toujours, dans la tête ! Vous pouvez donc entreprendre un voyage intérieur à tout moment.  

3. Rappel de l’épisode précédent

Dans l’épisode précédent, le numéro 139, vous avez fait la connaissance de Natacha lors d’une séance de coaching avec moi dont elle a eu la gentillesse d’accepter l’enregistrement. L’objectif était de vous fournir un exemple de ce qu’est une séance de coaching pour vous montrer à quoi cela correspondait.

Et ce qu’il y a de formidable quand on assiste à une séance comme celle-ci, c’est qu’on en retire des enseignements autant que la personne coachée. Car, certes, vous n’êtes pas Natacha, mais peut-être avez-vous reconnu des points communs entre elle et vous. Lesquels ?

4. Objectif de l’épisode

Aujourd’hui, nous allons parler des bienfaits des vacances.  Je compte aussi sur vous pour ne pas manquer l’annonce que je vais faire en fin d’épisode !

5. Contenu

Parlons donc, pour commencer, des vacances. En effet, nous sommes en juillet à l’heure où j’écris, j’enregistre et je publie cet épisode 140 et bien sûr, beaucoup d’entre vous sont en vacances ou pensent aux vacances qu’ils vont bientôt prendre.

D’où l’idée de cet épisode sur cette période de repos en fait. Tout comme le sommeil, les vacances sont indispensables pour recharger nos batteries. Car oui, même les robots en ont besoin, alors les humains ! C’est comme le flux et le reflux, le yin et le yang… Les 2 font partie de notre équilibre.

Alors, quels sont donc 6 des bienfaits des vacances ?

5.1. La déconnexion

Lorsqu’on est en vacances, on s’autorise à ne plus devoir faire quoi que ce soit. On décroche du milieu professionnel, on se déconnecte de l’anglais du travail. Cela veut dire qu’on ne s’oblige plus à agir, à téléphoner, à consulter ses courriels, que ce soit pour le travail, pour la maison… Notez bien, comme d’habitude, le choix des mots : c’est parce qu’on se dit « je ne suis pas obligée de faire des comptes-rendus en anglais à mon supérieur », « je n’ai pas besoin de téléphoner à mon collègue irlandais » qu’on se sent déconnecté.

Parce qu’on sait très bien qu’il y a des gens qui ont beau être en vacances et qui ne se sentent pas du tout déconnecté. Donc ils restent en contact avec leur travail et l’anglais professionnel. Cela vous est-il déjà arrivé ?

5.2. La lenteur

Par ailleurs, et c’est leur 2e bienfait, lorsqu’on est en vacances, on prend le temps de prendre soin de soi et des siens. Là encore, il s’agit d’une décision : on choisit de se concentrer sur sa santé mentale et physique et sur celles de ceux qu’on aime. On décide que c’est la priorité. On s’engage à partager, à échanger, à profiter.

On peut également prendre le temps de flâner et de découvrir un autre aspect de la langue anglaise, comme celui de la littérature, de la chanson, de la comédie… On peut prendre le temps de lire des journaux en anglais, de regarder des films avec des accents américains… Il suffit de s’engager à PRENDRE LE TEMPS pour se mettre à le faire.

5.3. L’exploration

Après avoir parlé de déconnexion et de lenteur, abordons l’exploration.

Lorsqu’on est en vacances, on en profite aussi pour explorer de nouvelles régions, des paysages inconnus, pour découvrir de nouvelles activités, pour se ressourcer avec de nouvelles expériences. Explorer étant une action, quelle est l’émotion qui la crée ? La curiosité, peut-être, l’intérêt ? Donc si vous souhaitez découvrir de nouveaux espaces et de nouvelles expériences, vous pouvez parfaitement vous dire « je me demande si… » ou « je me demande ce que… ». Par exemple, vous pouvez vous dire « je me demande si l’orthographe américaine est si différente de l’orthographe britannique » et vous sentir stimulé, motivé. A vous de compléter l’amorce de ces phrases selon votre bon plaisir !

5.4. Le plaisir

Parlons du plaisir, justement, car c’est le 4e bienfait, après la déconnexion, la lenteur et l’exploration.

C’est lié bien sûr aux bienfaits précédents, mais lorsqu’on est en vacances, on veut ressentir du plaisir. Alors, bien entendu, il y a le plaisir physique qu’on ressent dans un jacuzzi ou en mangeant un moelleux au chocolat… mais il y a aussi cette émotion de plaisir qu’on crée parce qu’on décide d’en profiter, de savourer, de déguster chacune de ces expériences. Et ce plaisir là vient de votre décision de le trouver, de vous concentrer sur ce sujet plutôt qu’autre chose. Et si vous décidiez de ressentir le plaisir de parler anglais, autrement ? D’apprécier les sons que vous entendez, de vous amuser à imiter des anglophones, de chercher et trouver le sens d’un mot inconnu jusque là ? Pouvez-vous associer plaisir et langue anglaise ? Comment ?

5.5. La détente

La détente est également une émotion, la 5e que je vous propose aujourd’hui. Le lien entre vacances et détente n’est pas automatique, vous le savez bien. Les vacances sont juste un moment sur le calendrier, c’est-à-dire quelques jours, donc des heures, des minutes, des secondes… Ce ne sont pas des moments qui peuvent nous détendre. Le temps n’a aucun pouvoir sur notre relaxation. Car on peut aussi se détendre au travail et on peut très bien être stressé en vacances, c’est aussi une réalité. Tout simplement parce que la détente ne provient pas d’un moment, d’un lieu ou d’une activité mais de ce qu’on en pense. Si on se dit et si on croit « je suis bien là », alors il y a de fortes chances qu’on soit détendu. Quelle est la petite phrase dans votre tête qui génère cette émotion ? Et lorsque vous communiquez en anglais, pensez-vous à cette petite phrase ? Pourquoi ?

5.6. La connexion

Si on se déconnecte de son travail et de toutes ces tâches, les vacances sont aussi le moment idéal pour nouer, renouer ou resserrer les liens avec nos proches. On obtient ce résultat car on prend le temps de discuter, de partager, d’échanger…  Et les émotions à la base de ce comportement sont probablement l’attention, la volonté, l’amour aussi… Que pensez-vous de vos proches qui vous rend attentif, désireux de mieux les connaître et les aider, plein d’amour à leur égard, complice peut-être aussi ? Pourriez-vous créer des moments mémorables et partager la langue anglaise avec vos proches en échangeant avec eux à ce sujet ou par ce biais ? Pourquoi pas ?

5.7. Autres émotions

La déconnexion, la lenteur, le plaisir, la détente, la connexion, l’exploration ne sont que 6 des nombreux bienfaits des vacances. Vous pouvez également vous sentir libre, soulagé, présent, serein, inspiré, heureux, organisé, discipliné, encouragé, malin, attentif, créatif…

Tout est possible car, encore une fois, ces émotions ne proviennent pas d’un moment ou d’un lieu. Elles sont créées dans votre tête.

6. Mission

Alors, quel est l’état d’esprit que vous avez envie d’emporter avec vous lors de vos vacances, qu’elles soient maintenant ou plus tard ? Quel va être votre cocktail d’émotions privilégiées ? Quelles vont êtres les 3 émotions que vous ne voulez surtout pas oubliées dans vos valises ?

Pourquoi ? Autrement dit, quelles vont être les pensées que vous allez choisir de croire pour vous sentir ainsi ? Et quand vous allez vous sentir détendu, curieux, déconnecté, libre… qu’allez-vous donc faire ? Et quel va être l’impact de ces actions sur vous durant ces vacances ?

N’hésitez pas à me faire signe durant vos vacances car… attention, c’est l’annonce que je vous avais promise en début d’épisode…

7. Annonce du prochain épisode

Anglaisance prend aussi des vacances. Je sais que depuis plus de 2 ans et demi, durant 140 épisodes, vous vous êtes habitués à cet épisode du vendredi soir et je vous en remercie. J’adore créer ces épisodes pour vous, j’adore inventer des articles pour Instagram… Ca m’amuse beaucoup et je ne le vois pas du tout comme un travail mais comme un pur plaisir.

Et j’ai envie de prolonger ce plaisir en explorant davantage, en approfondissant également l’impact que le coaching causal peut avoir sur la communication professionnelle en anglais. Je veux me connecter davantage avec vous et cela va passer, paradoxalement ou pas, par justement une déconnexion. Je sais que, durant ce laps de temps, je vais avoir davantage d’idées, parce que j’en ai déjà. Anglaisance reviendra donc, c’est certain, mais peut-être sous une autre forme. D’ici là, je vais partir à votre rencontre, en particulier à travers le réseau LinkedIn, où je suis de plus en plus active et où je m’amuse beaucoup à faire connaissance des cadres ambitieux qui veulent enfin débloquer leur anglais pour avoir la carrière qu’ils méritent. D’ailleurs, il s’agit peut-être de vous ?

Dans ce cas, n’hésitez pas à me contacter, c’est toujours un plaisir. Je vous rappelle mon adresse mail : . Sur LinkedIn, vous trouverez mon profil sous « Nadège Saysana ».

Parlez-moi de vous, expliquez-moi en quoi vos difficultés en anglais, votre manque de confiance en vous vous posent problème dans votre vie professionnelle. Je suis convaincue qu’il y a une solution.

Par ailleurs, j’en profite pour mener une petite enquête pour m’inspirer de votre perception du podcast. A la page 140 du site Anglaisance.com, vous trouverez le lien ver un petit sondage qui ne devrait pas vous prendre plus de 5 minutes.

En voici les 5 questions :

1. Qu’avez-vous aimé dans ces 140 épisodes ?

2. Pourquoi ?

3. Quels sujets souhaiteriez-vous que j’aborde ?

4. Pourquoi ?

5. Autre chose ?

Si, durant ces vacances, vous souhaitez aider le podcast, ne manquez pas de laisser 5 étoiles et / ou un commentaire sur Apple Podcast.

Et je termine en vous lançant un défi : pouvez-vous trouver, tout de suite, immédiatement, 3 personnes de votre entourage qui pourraient bénéficier de ce podcast ? Chiche ? C’est parti ! Envoyez-leur le lien vers le podcast ! Un grand merci.

8. Salutations

« See you soon ! Enjoy your holidays. Bye ! »

Vous souhaitez recevoir la pensée hebdomadaire d’Anglaisance ainsi que les notifications pour le podcast et les ateliers ?

Inscrivez-vous ci-dessous:

">

Anglaisance sur Facebook

Anglaisance sur LinkedIn

https://www.instagram.com/anglaisancecoaching