Voici les différentes étapes pour créer un objectif clair autour de la confiance en soi en anglais.

1. Introduction

Bonjour ! Vous êtes sur Anglaisance, épisode n°113. Aujourd’hui, nous allons parler de la confiance en soi en anglais comme objectif pour 2020.

2. Préambule

2.1. L’idée de la semaine

Si vous ne devez retenir qu’une seule idée cette semaine, ce serait celle que pour atteindre un objectif, il faut procéder par étapes et c’est ce que je vous invite à faire cette année, que je vous souhaite excellente !

2.2. Des nouvelles d’Anglaisance

Mais avant de commencer, des nouvelles d’Anglaisance. Je vous propose un atelier pour « Arrêter de chercher vos mots en anglais » le samedi 4 janvier de 16h à 17h sur le site de vidéo-conférence ou l’application Zoom. Vous pourrez ainsi aussitôt mieux communiquer en anglais, c’est-à-dire dire plus vite ce que vous voulez dire et vous sentir bien plus à l’aise en compagnie d’interlocuteurs anglophones.

Si vous voulez y assister, rendez-vous sur le site Anglaisance.com, inscrivez-vous à la pensée hebdomadaire en bas de n’importe quelle transcription d’épisode et vous recevrez les détails indispensables pour vous joindre à l’atelier dans mon prochain courriel !

3. Rappel de l’épisode précédent

Dans l’épisode précédent, le numéro 112, je vous ai fourni 9 questions utiles pour évaluer l’année passée et ce que vous en avez appris. Alors, quelles sont les leçons que vous avez retenues de 2019 ? Comment allez-vous les utiliser en 2020 ?

4. Objectif de l’épisode

Aujourd’hui, nous allons explorer un objectif pour 2020 : être à l’aise en anglais.

5. Objectif de 2020

Je vous propose de consacrer les épisodes de cette nouvelle année à la confiance en soi en anglais. Aujourd’hui, je vous convie donc une sorte de sommaire, de table des matières, afin d’établir toutes nos prochaines étapes.

Pour quelles raisons ?

– d’abord, pour y voir plus clair. Avant de partir en voyage, c’est quand même bien de savoir quelle destination précise on compte atteindre. Et puis par quelles étapes, villes, routes, on compte passer. J’imagine que, si vous êtes comme moi, vous n’embarquez pas dans un avion, ne montez pas dans un train, sans savoir où ils se rendent. Ce n’est pas par hasard. Ca se prépare. Tout comme on ne monte pas à bord d’un taxi en lui demandant de nous conduire où bon lui semble.

– la 2e raison de cet épisode, c’est que dès le moment où on se donne un objectif, notre cerveau se met à cogiter. Et pas seulement de façon productive. Non. D’ailleurs, il ne faut pas s’attendre à se sentir productif à 100%, ce serait déraisonnable. Car notre cerveau va nous proposer des pensées productives et d’autres pas du tout, à quantité égale. Et c’est à nous, pilote de notre avion, de redresser la barre systématiquement, comme le font d’ailleurs les pilotes, les capitaines de navires : ils adaptent leur parcours en fonction des turbulences, des vents, etc. Bien sûr, je ne suis ni capitaine de bateau, ni pilote d’avion, ni même conductrice de voiture, mais je sais bien qu’il faut tenir compte de la circulation, des feux rouges, de l’état de la chaussée, des autres conducteurs de voiture, des piétons, des autres véhicules, des éventuels travaux et déviations, etc. et s’adapter.

Or, la réalité et notre cerveau vont nous procurer ces obstacles durant notre trajet. On peut y compter. Et c’est le travail de notre cerveau que de les anticiper, non pas forcément pour qu’on les travaille de façon stratégique, mais plutôt pour nous conseiller de rester dans le familier, l’endroit où on se trouve. On est si bien, au chaud, sous la couette confortable, à regarder Netflix et manger du chocolat. Il fait froid dehors, le milieu est hostile. Restons cachés. Restons à l’aise. Sauf que ça ne nous permet pas d’évoluer. Et que nous n’avons qu’une vie alors pourquoi pas ? Pourquoi ne pas essayer d’atteindre nos rêves ?

5.1. Résultat

La 1ère étape consiste à établir un objectif précis.

Quel est votre objectif pour l’année prochaine ?

Comment souhaitez-vous progresser dans votre confiance en anglais ?

Qu’allez-vous faire pour y parvenir ?

Pour établir cet objectif spécifique, il faut se poser différentes questions. Les voici :

5.1.1. Qu’est-ce que la confiance en soi ?

Comment la définir ?

5.1.2. Comment la mesurer ?

Comment peut-on mesurer une émotion ?

5.1.3. Comment procéder pour augmenter votre confiance en vous en anglais ?

Est-il possible de l’augmenter ? Comment ?

5.2. Raison irrésistible

Puis pourquoi choisir d’avoir confiance en soi dans une langue étrangère ?

Pourquoi choisir d’avoir confiance en soi en anglais, plutôt que dans une autre langue ?

Pourquoi la confiance en soi est-elle indispensable en anglais ? Quels en sont les avantages ?

5.3. Actions

Que fait-on quand on se sent à l’aise en anglais ? Comment agit-on ?

5.4. Obstacles

Vous imaginez-vous vous exprimer en anglais avec assurance ? Pourquoi pas ?

Quels sont les obstacles que vous anticipez ?

5.5. Stratégies

Une fois que vous aurez fait le tour de tous les obstacles auxquels vous pouvez penser, établissez des stratégies pour chacun.

5.6. Planifier

Quel est l’ordre de priorité de toutes ces actions ?

Combien de temps chacune va-t-elle durer ?

Quand allez-vous les réaliser ?

Avec quelle fréquence ?

5.7. Emotions

Comment vous faudrait-il vous sentir pour agir ainsi, pour vous comporter ainsi, pour mettre ce plan à exécution ? Quelles émotions sont nécessaires pour vous mettre en action ?

5.8. Pensées

Que vous faudrait-il penser pour vous sentir ainsi ? Quelles croyances devez-vous choisir d’adopter ?

6. Mission

Je vous propose, d’ici le prochain épisode, de commencer le travail par vous-même.

7. Annonce du prochain épisode

Puisque lors du prochain épisode, le numéro 114, nous évoquerons cette toute 1ère étape, « définir la confiance en soi », je vous propose d’hors et déjà de prendre un stylo, de vous munir d’une feuille de papier et de procéder comme suit :

1. notez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez à définir la confiance en soi ;

2. tâchez de répondre à vos questions par vous-même.

8. Salutations

« See you next week-end ! Bye ! »