Comment utiliser les mots temporels de l’anglais ? Aujourd’hui, nous explorons la 2e partie, de « meanwhile » à « yet ».

1. Introduction

Bonjour ! Vous êtes sur Anglaisance, épisode n°72. Aujourd’hui, nous allons étudier la suite des mots temporels en anglais.

2. Préambule

2.1. Bilan

Avant de commencer, je tiens à vous raconter ce que j’ai appris lors des 7 derniers jours. Si vous écoutez Anglaisance depuis au moins janvier 2019, vous savez que mon objectif pour cette année est de me tenir à ce que j’appelle mon protocole, c’est-à-dire à mes menus prévus 24h plus tôt. En procédant ainsi, je me simplifie la vie et puis je m’assure que je mange sainement.

Bien entendu, ça n’a rien à voir avec l’apprentissage de l’anglais, si ce n’est que la démarche est la même, comme pour n’importe quel objectif : il y a le projet qu’on sait efficace pour nous mener jusqu’à notre réussite et puis il y a tous ces obstacles que nous allons rencontrer en cours de route. Le tout est d’apprendre de chacun de ces obstacles, de ne pas les éviter car ils sont riches d’enseignement.

Alors, qu’ai-je appris la semaine passée ?

– Je commence à prendre confiance en moi : je sais que je vais le faire, même s’il y a tout de même cette petite voix en moi (« tu es sûre ? Non, tu vas craquer, comme toujours, tu vas finir avec des cacahuètes enrobées de chocolat dans la main, dans la bouche, sur les hanches », « mais non tu n’y arriveras pas ! ») sauf qu’elle se fait de moins en moins présente et c’est très bien. Et en effet, c’est comme si mon cerveau avait un temps de retard sur la réalité, c’est étrange.

– Car je continue de suivre mon protocole et ça devient de plus en plus facile. Disons que je sais que, même si je me trompe, je pourrais tenir compte de cette erreur pour progresser la fois suivante.

– J’arrête donc de douter parce que ça ne sert à rien et ça ne correspond pas non plus à la réalité.

Et vous, où en êtes-vous dans votre cheminement ? Avez-vous établi votre programme ? Réussissez-vous à le suivre la plupart du temps ? Tenez-vous compte de vos erreurs pour en comprendre les causes et y remédier ? Vous voyez vous progresser plus vite que votre cerveau ne s’en rend compte ?

2.2. Témoignage

Et puis, je tiens à remercier Lisa B., de New York, pour son témoignage suite à nos séances de coaching, que vous pourrez trouver sur Anglaisance.com à la page témoignages. Le voici :

« Getting coached by Nadège Saysana has been an amazing experience for me. She has been able to show me that it’s my thoughts that have been causing my bad feelings and that I have the power within me to choose what I want to think and how to feel. This has truly changed my life. »

Et voici ma traduction en français:

« Etre coachée par Nadège Saysana a été une expérience incroyable pour moi. Elle a été capable de me montrer que ce sont mes pensées qui causaient mes émotions désagréables et que j’ai le pouvoir, en moi, de choisir ce que je veux penser et comment je veux me sentir. Ca a véritablement changé ma vie. »

Merci, Lisa B !

2.3. Anniversaire

Et pour finir cette introduction, une petite pensée pour ma grand-mère qui, dans 2 jours, le dimanche 24 mars 2019, célèbrera ses 100 ans. Ca me laisse rêveuse car je pense à toutes ces années que j’ai devant moi, que nous avons devant nous, pour peu que nous atteignons cet âge et que nous soyons, comme elle, en excellente santé mentale et physique. Imaginez que lorsque vous aurez 100 ans, vous saurez parler anglais, vous maîtriserez encore cette langue après l’avoir apprise au cours de votre vie. Qu’aurez-vous fait auparavant pour y parvenir ? Quelles sont les différentes étapes par lesquelles vous serez passée ? Avec quelle fréquence ? Avec quelle énergie ? Qu’aurez-vous fait pour ne pas oublier de vous y tenir, pour ne pas perdre ce que vous avez acquis ? Je vous laisse rêver un peu…

Et en attendant, joyeux anniversaire, Mémé !

3. Rappel de l’épisode précédent

Dans l’épisode précédent, le numéro 71, nous avons parlé de la pensée « ça doit être parfait » « en compagnie » de la coach américaine Kara Loewentheil. Vous arrive-t-il de penser cette petite phrase ? Que se passe-t-il ensuite ? Avez-vous reconnu l’un ou plusieurs des inconvénients de cette pensée dans votre quotidien ?

4. Objectif de l’épisode

Aujourd’hui, nous allons étudier la suite des mots temporels de l’anglais, puisqu’il y a 2 semaines, lors de l’épisode 70, nous nous étions arrêtés à « later ».

5. Contenu

5.1. Liste alphabétique

Aujourd’hui, notre liste alphabétique nous mène de « meanwhile » à « yet ». En route !

« Meanwhile, (in the) meantime » (Pendant ce temps, en attendant, entre temps, dans l’intervalle)

“We’ll talk about it later; meanwhile think about what I said.” Nous en parlerons plus tard ; entre temps, pense à ce que j’ai dit.

« Never » (jamais)

Comme « always » et « often », « never » est un adverbe de fréquence qui se place devant le verbe.

“I never trusted him.” Je ne lui ai jamais fait confiance.

Une exception toutefois : ils se placent après l’auxiliaire « be » comme dans :

“I’m never home on Saturdays.” Je ne suis jamais chez moi le samedi.

“No sooner… than” et “hardly… when” (A peine, aussitôt que, dès que)

On peut aussi insister sur le fait que deux actions se suivent de très près en utilisant les expressions no sooner… than et hardly (= just)… when. On peut les construire avec une inversion emphatique.

“He had no sooner opened the door than the dog rushed out”. A peine eut-il ouvert la porte que le chien sortit en courant.

« Not… until », « not…till » (Ne… que… lorsque)

« Not… until » (= « not… till ») s’emploie lorsqu’une action ne se produit pas avant une autre, qu’il faut attendre l’accomplissement de cette autre action.

« I won’t take a holiday until I have finished this work”. Je ne prendrai pas de congé avant d’avoir fini ce travail.

« Not yet » (pas encore)

On verra « yet » un peu plus tard mais pour l’instant, sachez qu’il peut se construire avec la négation « not » pour indiquer qu’une action n’a pas encore été réalisée :

« I’m afraid he’s not up yet.” J’ai bien peur qu’il ne soit pas encore levé.

« Now (that) » (Maintenant (que))

« Now that you’re finally back home, you can finish your chores.” Maintenant que tu es enfin rentré à la maison, tu peux finir ton ménage.

« O’clock » (pile)

Lorsqu’on veut insister sur le fait qu’il est exactement 11h, on peut utiliser « o’clock » qui est la forme contractée de « of the clock » (de l’horloge).

« It’s eleven o’clock. » Il est 11h.

Notez qu’on n’est pas tenu d’utiliser « o’clock ». On peut s’en passer, le contexte étant souvent clair.

« It’s eleven. »

« Often » (souvent)

Autre adverbe de fréquence, comme « never » et « always », « often » se place devant les verbes mais après l’auxiliaire « be » :

« She’s often impatient and confused.” Elle est souvent impatiente et confuse.

« On »

On connaît souvent « on » lorsqu’il s’agit de situer dans l’espace, « sur ». Mais « on » peut aussi indiquer une date précise ou exprimer l’idée de continuité.

“I was born on the 21st of May.” Je suis née le 21 mai.

“If you walk on you’ll come across the original footpath.” Si tu continues de marcher, tu vas retrouver le chemin d’origine.

On trouve aussi « on and on », encore et encore, à n’en plus finir :

“They talked about their game on and on.” Ils ont parlé de leur jeu encore et encore.

« On » + gérondif, c’est-à-dire un verbe en -ing s’emploie quand les deux actions sont presque simultanées (l’une suit immédiatement l’autre).

“On hearing the sad news, she fainted (= She fainted on hearing the sad news)”. En apprenant la triste nouvelle, elle s’évanouit.

« Once » (Une fois (que), à partir du moment où)

On peut trouver « once » seul ou suivi d’une proposition, c’est-à-dire d’un sujet + verbe + complément :

« Once he’s made up his mind, there’s no stopping him.” Une fois qu’il a pris sa décision, rien ne l’arrête.

« Past » (passé de)

« It’s a quarter past five. » (Il est 5h et quart)

« Seldom » (rarement)

Comme « always, often, never », « seldom » est un adverbe de fréquence. Avez-vous retenu où ils se plaçaient dans la phrase ? Avant le verbe, mais après l’auxiliaire « be » :

« He seldom worked. » Il travaillait rarement.

« Since » (depuis)

« Since » indique « l’origine par rapport à laquelle enchaînement, successivité, durée sont calculés » selon Jean-Rémi Lapaire et Wilfrid Rotgé.

“Since May it has only rained once.” Depuis mai il n’a plu qu’une fois.

« Sometimes » (parfois, quelquefois)

Autre adverbe de fréquence, comme « often, always, seldom » et « never », vous savez probablement maintenant que « sometimes » se situe devant le verbe mais après l’auxiliaire « be » :

« I sometimes snore. » Je ronfle parfois.

Avez-vous remarqué que l’ordre des mots est différent en français et en anglais ?

« Still » (Toujours (prolongement)

Si « always » indique la fréquence, c’est-à-dire un événement qui se produit systématiquement à un moment donné, « still » indique le prolongement : il n’y a pas eu de rupture entre la 1ère fois où ça s’est produit et maintenant. Par exemple, dans :

“Are you still going to Blackpool this summer?” (Vas-tu toujours à Blackpool cet été?)

La décision n’a pas changé entre le moment où elle a été énoncée pour la 1ère fois et le moment où l’on parle, ou du moins, puisqu’il s’agit d’une question, on en demande la confirmation.

« The day after tomorrow” (Après-demain)

Une fois n’est pas coutume, la version anglaise est plus longue que la française :

« Why don’t you go the day after tomorrow?” (Pourquoi n’y vas-tu pas après-demain ?)

« The day before yesterday” (avant-hier)

De même pour la version passée :

« It must have happened the day before yesterday.” (Ca a dû arriver avant-hier.)

« Then” (Alors, à l’époque)

“Then” peut indiquer une nouvelle action dans une succession:

“I’m going to London and I’ll see him then.”(je vais à Londres et je le verrai à ce moment-là.”

Mais on le trouve aussi devant un nom pour dire « d’alors, de l’époque » :

“The then Prime Minister, John Major…” (Le premier ministre d’alors, John Major…)

« Throughout” (D’un bout à l’autre, tout, pendant tout, sans interruption)

“Throughout” indique qu’on a utilisé toute une période donnée, sans en perdre un moment.

“It rained throughout the week-end.” (Il a plu pendant tout le week-end.)

« Till » (Jusqu’à (ce que))

On traduit « till » comme « until » par « jusqu’à » mais, contrairement au français, on ne peut l’utiliser que lorsqu’on fait référence au temps.

« Just wait till we get home.” (Attends juste qu’on rentre à la maison.)

“To” (moins)

On utilise “to” lorsqu’on donne l’heure.

“It’s five to eleven.” Il est 11h moins 5.

“Today” (aujourd’hui)

“What is the day today?” (Quel jour sommes-nous aujourd’hui ?)

“Tomorrow” (Demain)

“What if you went there tomorrow?” (Et si tu y allais demain ?)

“Until” (Jusqu’à (ce que))

Comme “till”, “until” ne s’utilise que pour parler du temps:

“All the banks are closed until Monday.” (Toutes les banques sont fermées jusqu’à lundi.)

“Usually” (D’habitude, habituellement)

Comme les autres adverbes de fréquence (vous vous rappelez? “Often sometimes, always, never, seldom”), on trouvera “usually” devant le verbe ou après “be” la plupart du temps.

“I don’t usually lie.” (Je ne mens pas d’habitude.)

“When” (Quand, lorsque)

On peut trouver différentes constructions pour “when”:

– when + proposition, c’est-à-dire sujet + verbe + complément:

“When I was a child, I lived in the country.” (Quand j’étais enfant, je vivais à la campagne.)

– when + verbe en ing:

“When (= while) crossing the river (= as they were crossing the river) they were drowned.” En traversant le fleuve ils se noyèrent.

Selon Jean-Rémi Lapaire et Wilfrid Rotgé, « « when » pose un repère temporel-pivot, par rapport auquel le temps de la proposition principale prendra sa valeur. » Autrement dit « when » plante le décor et correspond ici à « when crossing the river ». Et puis, pendant cette action en est survenue une autre « they were drowned ». Repérez comme, dans les exemples qui suivent, « when » plante le décor :

“When I stood up the soldiers stopped eating.” Quand je me suis levé, les soldats ont arrêté de manger.

“When we got to the hospital, I told Bram to go.” Quand nous sommes arrivés à l’hôpital, j’ai dit à Bram de partir. 

“When going to school he was knocked down by a motor-cycle.” En allant à l’école il a été renversé par une motocyclette.

« Whenever” (Chaque fois que)

“I blush whenever I think about it.” (Je rougis à chaque fois que j’y pense)

« While, whilst” (Pendant que, tant que)

Comme “when”, “while” ou sa forme plus littéraire, “whilst”, se construit avec une proposition (sujet + verbe + complément):

“While I was surfing the web, I came across a very interesting site.” (Pendant que je naviguais sur internet, j’ai trouvé un site très intéressant.)

Ou un verbe en -ing:

“While surfing the web, I came across a very interesting site.”

Quand l’action de référence, le décor posé, a une durée, l’anglais utilise « while » suivi d’une proposition dont le verbe est en « be + ing ».

“While you were playing tennis, I wrote a long letter to my sister”. Pendant que vous jouiez au tennis, j’ai écrit une longue lettre à ma sœur.

Si les deux verbes ont un sujet commun, la forme en -ing après « while » peut être elliptique, c’est-à-dire que, dans un style soigné, on ne va pas ajouter le sujet et l’auxilaire « be ». Par exemple :

“I wrote a long letter while waiting for you” (= “I wrote a long letter while I was waiting for you.”). J’ai écrit une longue lettre en vous attendant.

Attention à ne pas confondre « while » (pendant que), l’adverbe « meanwhile » (pendant ce temps) et la préposition « during » (pendant: during the holidays).

« They were having a good time. Meanwhile I was trying to repair the engine of the car”. Ils s’amusaient bien. Pendant ce temps-là j’essayais de réparer le moteur de la voiture.

« Yesterday” (Hier)

“What did you do yesterday?” (Qu’as-tu fait hier ?)

 « Yet” (déjà, encore)

Nous avons déjà vu que “yet” précédé de la négation “not” avait le sens de “pas encore”. Dans des questions, on le traduira par “encore”:

“Have you had your lunch yet?” (Avez-vous déjà déjeuné ?)

5.2. Récapitulatif des mots liés au temps (time)

L’anglais ne manquent donc pas de mots de liaison, que ce soit pour exprimer des actions simultanées, en même temps, ou successives, l’une après l’autre.

Les abonnés à la pensée hebdomadaire d’Anglaisance pourront télécharger à la page 72 du site Anglaisance.com la fiche récapitulative de tous ces mots anglais liés au temps, qu’ils soient mots de liaison, conjonctions, prépositions ou adverbes, de « after » à « yet ». Elle contient d’autres exemples ainsi que leur traduction.

5.3. Mots de liaison ayant deux sens

Les mots de liaison ne concernent pas que la chronologie mais ils sont bien trop nombreux pour pouvoir tous être traités dans un seul épisode. Nous examinerons donc les mots de liaison logiques dans 2 semaines, avec l’épisode 74.

Toutefois, et c’est parfait pour une transition, certains mots de liaison ont les 2 rôles : ils peuvent être à la fois temporels et logiques. C’est le cas de « since, then, for, yet, while et as. »

– “As” peut signifier « alors que » mais aussi « comme » et « puisque ».

– “For” peut signifier « pendant, depuis, pour » mais aussi «car, parce que ».

– “Since” peut signifier « depuis » mais aussi «puisque ».

– “Then” peut signifier « alors, puis, ensuite » mais aussi «alors, dans ce cas ».

– “When” peut signifier « quand, lorsque » mais aussi «alors que ».

– “While” peut signifier « pendant que, en, tandis que » mais aussi « alors que, même si, bien que ».

– “Yet” peut signifier « encore, déjà » mais aussi « cependant, pourtant, néanmoins ».

Pour un tableau récapitulatif des deux sens de ces mots de liaison, je vous invite à télécharger la fiche que j’ai réalisée à cet effet sur la page 72 du site Anglaisance.com. Vous y trouverez, pour chaque mot de liaison, la traduction, l’équivalent, des exemples et leur traduction. 

6. Mission

A vous de jouer à présent ! Et si vous racontiez, par écrit ou à l’oral, votre histoire avec la langue anglaise, en commençant par le commencement et en enchaînant, jusqu’à maintenant. Le but du jeu, bien entendu, est d’utiliser un maximum de mots de liaison chronologique parmi ceux que nous avons vus aujourd’hui.

Bon courage !

7. Annonce du prochain épisode

Lors du prochain épisode, nous évoquerons la pensée « je suis parfaitement imparfaite ». Qu’en pensez-vous dès à présent ?

8. Salutations

Pour finir, n’hésitez pas à me contacter sur si l’envie vous en prend et, surtout, si vous voulez que je vous aide à progresser en anglais, et ceci grâce à ma formation, passionnante, en coaching de vie, qui s’achève prochainement. Racontez-moi vos aventures linguistiques, vos difficultés, vos progrès, vos projets !

« See you next week-end ! Bye ! »

Documents téléchargeables :