Une étiquette implique une généralisation négative.

Par exemple :

 

  • « je suis nulle »,

 

  • « je suis timide »,

 

  • « je suis incapable de progresser »,

 

  • « je suis paresseuse »

 

  • ou « je suis peureuse ».

 

C’est un jugement définitif.

 

Elle remplace la description d’un comportement spécifique.

 

Elle semble objective et exacte.

 

Pourtant, une étiquette est chargée d’émotions.

 

Quelles en sont les conséquences?

 

Que peut-on faire une fois qu’on a conscience de ces étiquettes?

 

Pour vous aider, si vous le souhaitez, je vous propose la petite fiche suivante.

 

Amusez-vous bien!

 

Documents téléchargeables :