Quelles sont les consignes, et donc quels sont les verbes d’action en anglais, des 6 niveaux de la Taxonomie de Bloom, du plus simple au plus complexe ? Aujourd’hui, nous apprenons à les comprendre pour mieux respecter les consignes.

1. Introduction

Bonjour ! Vous êtes sur Anglaisance, épisode n°32. Aujourd’hui, nous allons apprendre à comprendre les consignes en anglais.



2. Préambule

2.1. Remerciements

Avant de commencer, je tiens à remercier DrickDidick pour son avis sur iTunes. Je vous le lis : « Une voix apaisante qui aide à bien assimiler le contenu. Le titre du podcast parle de lui-même : comment être à l’aise avec l’anglais ? Il répondra aussi à la question comment être à l’aise dans d’autres domaines. Nadège parle de méthodes, d’outils, de l’affrontement de ses réticences. »

Merci également à tous ceux qui ont déposé de nouvelles étoiles ! Je sais que ça va être utile à d’autres futurs auditeurs. Merci pour eux !

Et encore merci à Chelsea pour ses fabuleux courriels, très inspirants, dont j’aurai l’occasion de vous reparler la semaine prochaine. Elle répondait à ma proposition du 19 mai dernier : n’hésitez pas à m’envoyer un courriel me relatant votre problème le plus important en anglais.

2.2. Exercice de mémoire

La semaine dernière, en toute fin de l’épisode 31, afin de mémoriser les chiffres, quelle que soit la langue, pour s’amuser mais aussi pour gagner du temps, je vous suggérais d’associer un chiffre de 0 à 10 à une image. Quelles associations avez-vous trouvées ? Comment avez-vous procédé ? Les avez-vous retenues ?

Je vous avais aussi proposé un petit jeu : d’après vous, à quels chiffres de 0 à 10 correspondent le carré, le bébé et l’arc-en-ciel dans mon imaginaire ?

Voici les réponses :

  • le carré ayant 4 côtés égaux et 4 angles droits, je l’associe au chiffre 4 ;
  • le bébé étant tout neuf après avoir passé 9 mois dans le ventre de sa mère, il s’agit donc du 9 ;
  • quant à l’arc-en-ciel, il contient, d’après Isaac Newton, 7 couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Aviez-vous trouvé ?

J’ai aussi découvert une image sur Google où sur chaque arc était indiqué le nom d’un jour de la semaine. Comme ça, je peux aussi associer couleurs et jours :

  • le lundi est violet ;
  • le mardi est indigo ;
  • le mercredi est bleu ;
  • le jeudi est vert ;
  • le vendredi est jaune ;
  • le samedi est orange ;
  • et le dimanche est rouge.

http://createliveaz.com/arc-en-ciel-pour-coloriage/arc-en-ciel-pour-coloriage-top-disposition-arc-en-ciel-3-avec-les-jours-de-la-semaine-colorier/

Je vous parlais d’Isaac Newton – Wikipédia m’explique qu’il avait retenu 7 couleurs afin que ça corresponde à celui des noms de notes de la gamme musicale. On peut donc aussi associer un nom de jour à une couleur et à une note !

  • do correspond au lundi et au violet ;
  • ré correspond au mardi et à l’indigo ;
  • mi correspond au mercredi qui est bleu ;
  • fa le jeudi est vert ;
  • sol le vendredi est jaune ;
  • la le samedi est orange ;
  • et si le dimanche est rouge.

Ca rappelle la synesthésie ou perception simultanée : toujours d’après Wikipedia, c’est un « phénomène neurologique non pathologique par lequel 2 ou plusieurs sens sont associés. » L’association la plus courante est celle des graphèmes et des couleurs. Il s’agit ici d’une correspondance involontaire et automatique. En 1871, Rimbaud a composé un poème intitulé « Voyelles » qui commence ainsi : « A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu ». C’est inspirant, non ?

Et si on inventait des nouveaux noms de jours ? Lundo, mardré, mercremi, jeufa, vendresol, samela et, bien sûr, simanche ! Et si on s’entraînait à les dire sur la bonne note ? Je vous laisse faire, je n’ose pas et je vais m’entraîner. Merci à ma fille de m’avoir prêté son piano électrique Hello Kitty dont vous avez, je n’en doute pas, apprécié la mélodie ! Rappelez-vous : plus vous associez vos sens à votre mémoire, mieux cela s’ancrera dans votre cerveau.

3. Rappel de l’épisode précédent

Dans l’épisode précédent, le numéro 31, nous avons vu comment ressentir ses envies qui nous prenaient quand il était temps de se mettre au travail.

Avez-vous essayé ? Avez-vous commencé à compléter la fiche des 100 envies inassouvies ? Avez-vous écouté l’exercice plusieurs fois ? De mon côté, je pratique, je pratique et soit je réussis, soit j’apprends. Donc, j’apprends beaucoup sur la voie de la réussite. On en reparle la semaine prochaine.

4. Objectif de l’épisode

Tournons-nous à présent vers le sujet de notre épisode. Il y a de cela 2 semaines, dans l’épisodes 30, nous avons commencé à nous intéresser aux consignes. Nous avons vu que ces consignes étaient toujours les mêmes, qu’il s’agisse de l’anglais, d’une autre langue ou d’une toute autre matière. Nous avons aussi remarqué qu’avoir une consigne ne suffisait pas : il faut y faire attention, ce qui n’est pas du tout notre penchant naturel, ou du moins pas le mien, puis reformuler pour s’assurer qu’elle est comprise, à l’aide de The Fast Food Rule d’Harvey Karp, avant de pratiquer.

Mais entre ces 2 dernières étapes se trouve la nécessaire connaissance de ce qu’on vous demande puisque Jean-Luc Berthier m’a appris que « savoir précède comprendre ». C’est l’objet de cet épisode.

Pour réaliser cet épisode, je me suis basée, entre autres, sur un document bien pratique provenant de l’académie de Clermont-Ferrand dont vous trouverez le lien sur le site Anglaisance.com, à la page de l’épisode 32.

https://www.fun-mooc.fr/c4x/ENSCachan/20005/asset/s2_ressourcesutiles_taxonomiedeBloom.pdf

5. La taxonomie de Bloom en anglais

Rappelez-vous : dans l’épisode 30, nous avions pris connaissance de la Taxonomie de Bloom, c’est-à-dire la classification que Benjamin Bloom a établie en classant les 6 niveaux d’acquisition des connaissances du plus simple au plus complexe.

  1. connaissance
  2. compréhension
  3. application
  4. analyse
  5. synthèse
  6. évaluation

Nous allons les découvrir aujourd’hui.

5.1. Connaissance

La connaissance est donc le niveau de base, le plus simple. Il va s’agir d’identifier, lister, discriminer… On va trouver des exercices comme les QCM ou Questionnaires à Choix Multiples (« Multiple Choice Questionnaire ») ou les Vrai ou Faux (« True or False ? Right or Wrong ? »).

On va vous demander d’arranger, de citer, décrire, définir, distinguer, dupliquer, écrire, énumérer, étiqueter, faire correspondre, formuler, identifier, lister, mémoriser, nommer, ordonner, rappeler, réciter, relier, répéter, reproduire, souligner, surligner.

Par exemple :

  • réciter un poème
  • faire une liste de mots-clés

Questions :

  •  Can you recall… / remember… ? (Pouvez-vous vous rappeler… ?)
  • Where is… ? (où est… ?)
  • Who is… ? (qui est… ?)
  • Can you list four… ? (pouvez-vous lister 4… ?)
  • How would you describe… ? (comment décririez-vous… ?)
  • How could you explain… ? (comment expliqueriez-vous… ?)
  • Which of these is true… false… ? (lesquels sont vrais… faux… ?)

Verbs : choose (choisir), define (définir), describe (décrire), distinguish (distinguer), explain (expliquer), find (trouver), illustrate (illustrer), list (lister), match (relier), name (nommer), recall (rappeler), recognize (reconnaître), remember (se rappeler), restate (reformuler), retrieve (récupérer), show (montrer), tell (raconter)

5.2. Compréhension

Le 2nd niveau, celui de la compréhension, correspond à un traitement de l’information. On va vous y demander de la reformuler ou de fournir un exemple. Il va vous falloir choisir, classer, classifier, décrire, démontrer, discuter, donner un exemple, expliquer, exprimer, identifier, illustrer, indiquer, interpréter, observer, paraphraser, rapporter, reconnaître, reformuler, réviser, situer, traduire.

Par exemple :

  • écrire un résumé
  • illustrer une explication en donnant des exemples

Questions :

  • What is the main idea of… ? (quelle est l’idée principale de… ?)
  • Can you find an example of… ? (pouvez-vous trouver un exemple de… ?)
  • How would you summarize… ? (comment résumeriez-vous… ?)
  • What might happen next… ? (que pourrait-il arriver ensuite… ?)
  • How do you explain… ? (comment expliquez-vous… ?)
  • What ideas or facts show… ? (quelles idées ou faits montrent… ?)

Verbs : associate (associer), construct (construire), delineate (délimiter), describe (décrire), determine (déterminer), discuss (discuter), examine (examiner), explain (expliquer), extend (prolonger), fill in the grid or the table (compléter la grille ou le tableau), find (trouver), give an example (donner un exemple), infer (déduire), interpret (interpréter), map out the composition (planifier la composition), order (ordonner), organize (organiser), outline (exposer les grandes lignes de), paraphrase (paraphraser), predict (prédire), quote (citer), review (passer en revue), show (montrer), sum up (résumer), summarize (résumer), translate (traduire), understand (comprendre)

5.3. Application

Pour le 3e niveau, celui de l’application, on va vous demander d’adapter, appliquer, de choisir, construire, démontrer, développer, écrire, employer, exécuter, faire, illustrer, interpréter, manipuler, opérer, planifier, pratiquer, réaliser, résoudre, schématiser, utiliser.

Il s’agit donc de mettre en pratique une méthode ou une règle ou de mobiliser vos connaissances dans une situation familière.

Par exemple :

  • dessiner une carte
  • réaliser une recette

Questions :

  • What would happen if… ? (que se passerait-il si…)
  • How could you clarify… ? (comment pourriez-vous clarifier… ?)
  • Who do you think… ? (qui, d’après vous… ?)
  • Which approach would you… ? (quelle approche est-ce que vous… ?)
  • How would you use… ? (comment utiliseriez-vous… ?)
  • What is a situation like… ? (à quoi ressemble une situation… ?)

Verbs : apply (appliquer), carry out (réaliser), choose (choisir), circle (entourer), clarify (clarifier), correct (corriger), demonstrate (démontrer), develop (développer), find (trouver), generalize (généraliser), highlight (surligner), implement (appliquer), interview (interroger), isolate (isoler), make (fabriquer), locate (localiser), pick out (prélever), plan (planifier), practise (pratiquer), select (sélectionner), show (montrer), single out (repérer), solve (résoudre), spot (remarquer), use (utiliser)

Si les 3 premiers niveaux (connaissance, compréhension, application) forment la base et sont autocorrectifs, les 3 niveaux supérieurs nécessitent la correction d’un formateur.

5.4. Analyse

Le 4e niveau est celui de l’analyse pour lequel il faut analyser, bien sûr, c’est-à-dire identifier les composantes d’un tout, mais aussi argumenter, arranger, calculer, catégoriser, cerner, comparer, contraster, critiquer, différencier, discerner, discriminer, distinguer, estimer, examiner, expérimenter, intégrer, organiser, questionner, rechercher, structurer, tester, tirer une conclusion.

Par exemple :

  • préparer un questionnaire pour récupérer des informations
  • rédiger un argument de vente

Questions :

  • Why do you think… ? (pourquoi pensez-vous… ?)
  • What is the relationship… ? (quelle est la relation… ?)
  • Can you compare… contrast… ? (pouvez-vous comparer… contraster… ?)
  • What idea is relevant to… ? (quelle idée est pertinente… ?)
  • How would you categorize… ? (comment rangeriez-vous… ?)
  • What can you infer… ? (que pouvez-vous déduire… ?)

Verbs : analyze (analyser), categorize (classer), classify (classifier), compare (comparer), confront (confronter), connect (relier), contrast (contraster), determine (déterminer), differentiate (différencier), discover (découvrir), dissect (disséquer), divide (diviser), experiment (expérimenter), identify (identifier), infer (déduire), investigate (enquêter), order (ordonner), organize (organiser), pick out (prélever), recognize (reconnaître), research (rechercher), see (voir), separate (séparer), simplify (simplifier)

5.5. Synthèse

Au 5e niveau, celui de la synthèse, vous devez être en mesure de créer une méthode, une idée, un produit original.

On va trouver des verbes d’action tels que : arranger, assembler, collecter, compiler, composer, concevoir, construire, créer, développer, écrire, formuler, générer, gérer, imaginer, installer, inventer, organiser, planifier, préparer, produire, proposer, réorganiser.

Par exemple :

  • écrire une chanson
  • planifier une campagne de communication

Questions :

  • What is an alternative… ? (quelle serait une alternative… ?)
  • Could you invent… ? (pourriez-vous inventer… ?)
  • Can you compose a… ? (pouvez-vous composer… ?)
  • What is your theory about… ? (quelle est votre théorie sur… ?)
  • How can you imagine… ? (comment pouvez-vous imaginer… ?)
  • What could you design to… ? (que pourriez-vous créer pour… ?)

Verbs : account for (expliquer), adapt (adapter), build (construire), change (changer), combine (combiner), compose (composer), construct (construire), contract (réduire), create (créer), design (inventer), devise (concevoir), draw (dessiner), expand (développer), formulate (formuler), generalize (généraliser), imagine (imaginer), improve (améliorer), invent (inventer), make a written recapitulation (écrire un récapitulatif), plan (planifier), predict (prédire), produce (produire), recap (récapituler), recapitulate (récapituler), rephrase (reformuler), report (rendre compte de), use (utiliser).

5.6. Evaluation

L’évaluation est donc le 6e et dernier niveau et le plus complexe. Evaluer signifie juger selon des critères. Là, il va vous falloir arranger, argumenter, chiffrer, choisir, comparer, contrôler, critiquer, débattre, défendre, élaguer, estimer, évaluer, faire des hypothèses, juger, justifier, persuader, prédire, ratifier, rattacher, recommander, sélectionner, supporter, tester.

Par exemple :

  • conduire un débat
  • prévoir les conséquences d’une démarche

Questions :

  • Which is more important… ? (qu’est-ce qui est plus important… ?)
  • Is there a better solution to… ? (y a-t-il une meilleure solution à… ?)
  • Can you defend… ? (pouvez-vous défendre… ?)
  • What are the pros of… cons… ? (quels sont les avantages… les inconvénients… ?)
  • Why is… of value ? (pourquoi… a-t-il de la valeur ?)
  • How would you feel if… ? (comment vous sentiriez-vous si… ?)

Verbs : assess (évaluer), comment (commenter), compare (comparer), conclude (conclure), criticize (critiquer), debate (débattre), defend (défendre), discriminate (discriminer), draw conclusion (tirer une conclusion), evaluate (évaluer), explain (expliquer), judge (juger), justify (justifier), make (fabriquer), monitor (surveiller), present your findings (présenter vos découvertes), prioritize (classer par ordre de priorité), rank (ranger), rate (classer), recognize (reconnaître), select (sélectionner), validate (valider), verify (vérifier)

6. Mission

A présent, je vous suggère de vous pencher vers votre manuel ou la page d’exercices que vous devez réaliser. Je vous propose de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les consignes ?
  • Quels sont les verbes d’action dans chaque énoncé ? Je vous conseille de les souligner ou surligner, comme vous préférez.
  • Enfin, reportez-vous à la transcription de cet épisode sur la page de l’épisode 30 sur Anglaisance.com afin de bien déterminer ce qu’on vous demande de faire : s’agit-il tout simplement de sélectionner une réponse parmi d’autres, ou bien de justifier en citant le texte et rien que le texte, à l’aide de guillemets et du numéro de la ligne, ou bien de rédiger quelques lignes où vous créerez une toute nouvelle situation ? A quel niveau de complexité cette consigne correspond-elle ?

Je laisse à votre disposition la fiche correspondant à cet épisode sur le site Anglaisance.com : si vous la téléchargez, vous pourrez retrouver les consignes vues plus tôt et d’autres encore, la traduction de chacun de ces verbes d’action les plus courants ainsi que des exercices que je me suis amusée à préparer en suivant la taxonomie de Bloom sur les consignes en anglais. Bon courage !

7. Annonce du prochain épisode

Lors du prochain épisode, nous reviendrons sur ces fameuses envies qui ont peut-être fait irruption dans votre tête lorsque je vous confiais cette mission : avez-vous eu soudain envie de naviguer sur Amazon, de consulter vos courriels, d’ouvrir la porte du frigo… ? Après avoir vu dans l’épisode 31 qu’il était possible de ressentir une envie sans agir, sans y céder, et sans y résister non plus, lors de l’épisode 33, nous nous pencherons sur les pensées qui se cachent derrière.

8. Salutations

Pour finir, n’’hésitez pas à me contacter sur si l’envie vous en prend.

Je serais ravie de prendre connaissance de votre plus grande difficulté en anglais ou bien de parler de vos expériences et progrès en début d’épisode !

Je vous rappelle que vous trouverez dans la partie bonus du site Anglaisance.com les documents suivants : vos résolutions pour l’anglais, une lettre d’amour à la langue anglaise, et 4 des 10 raisons pour lesquelles vous avez peut-être du mal à apprendre l’anglais :

Profitez-en : c’est pour vous et c’est tout !

Exercice de mémoire

Maintenant que vous maîtrisez, je n’en doute pas, les associations pour les chiffres de 0 à 10, passons à la suite ! A quelles images allez-vous associer chacun des chiffres de 11 à 100 ? Quelle est la 1ère idée qui vous vient à l’esprit si je vous dis 20 ?

Pour moi, le chiffre 20 correspond à l’homophone vin et donc à une bouteille à côté d’un tire-bouchon.

Le chiffre 57 est une bouteille de Ketchup Heinz.

Le chiffre 36 est une chandelle d’après l’expression « voir 36 chandelles ».

Le chiffre 43 est la date de naissance de ma chanteuse favorite, Janis Joplin.

Le chiffre 44 est l’indicatif nécessaire pour appeler l’Angleterre.

Comme je vous le disais, c’est bien pratique pour retenir les codes et c’est amusant. Ainsi, aujourd’hui, je me souviens encore du code de la porte d’entrée de mon amie Nessa dont j’allais garder l’adorable mini-félin l’été dernier : j’imaginais la pellicule d’un film sur lequel se trouvait le président Abraham Lincoln. Saurez-vous de quels chiffres il s’agissait ? Je vous le dévoilerai la semaine prochaine…

« See you next week-end ! Bye ! »

(Pas moyen de mettre en ligne le fascicule et son corrigé pour l’instant, screugneugneu! Toutes mes excuses, je fais tout pour que le problème soit réglé au plus vite.)

Documents téléchargeables :